Accueil
Présentation du Yoseikan Budo
Vocabulaire du YB
Le Club (YB Barby 73)
Informations pratiques
Communauté

Le Yoseikan Budo est un art martial développé à la fin des années 60 et fondé officiellement en 1975 par Maître Hiroo Mochizuki. Né en 1936 à Shizuoka (Japon), c'est le fils de Maître Minoru Mochizuki à qui il doit l'essentiel de ses connaissances. Minoru Mochizuki, a enseigné pour la première fois les germes du Yoseikan Budo dans son dojo de Shizuoka en 1931.

Ce style d'Aikido intègre les éléments de l'Aïki-Budo traditionnel de Morihei Ueshiba (datant d'avant la Deuxième Guerre Mondiale), ainsi que des éléments de plusieurs autres arts martiaux: Judo, Aikijujutsu, Karate, Jujutsu traditionnel, Kenjutsu, Tenshin Shoden Katori Shinto-ryu, Gyokushin-ryu jujutsu, Iaijutsu, Kendo, Yari, Kito-ryu etc. Les techniques sont exécutées à mains nues ou avec des armes. 

Généalogie du Yoseikan Budo: 

Saigo Chikamaza, 1829-1905, Oshikiushi
|
Takeda Sokaku, 1860-1943, Aikijujutsu
|
Ueshiba Morihei, 1883-1969, Aikido
|
Mochizuki Minoru, 1907-2003, Yoseikan Budo

Yoseikan: le nom

YOSEIKAN peut vouloir dire plusieurs choses selon l'interprétation et le contexte. Puisque c'est un mot japonais, il est composé d'idées. Ces idées sont représentées par 3 idéogrammes YO-SEI-KAN:

YO définit le concept d'apprentissage et croissance en prospérité.

SEI définit le concept de vérité, bon, droiture et d'attitude positive.

KAN définit le concept d'endroit, un édifice ou une maison.

Yoseikan: l'endroit


Le YOSEIKAN est aussi le nom donné au dojo qui fût érigé en novembre de 1931 à Shizuoka au Japon. Ce dojo a été construit par les frères et les amis de Maître Mochizuki puisqu'il récupérait d'une pleurésie et d'une tuberculose pulmonaire. Après que le dojo fût construit, un ami de la famille Mochizuki, un professeur de philosophie, appela le dojo YOSEIKAN.

Maître Mochizuki adopta le nom immédiatement puisqu'il veut dire: " L'endroit où l'on développe la vérité". Cela reflétait l'idéologie de ses professeurs et renforçait l'attitude positive de "Bien-être et prospérité mutuels" qu'il a toujours promu. Après la Deuxième Guerre Mondiale, le dojo dû être reconstruit car il avait été brûlé.

Historique
© 2014